Amsterdam,
16
mei
2017
|
09:30
Europe/Amsterdam

Blokker Holding va se concentrer entièrement sur Blokker

Samenvatting

Blokker Holding a décidé de se concentrer entièrement sur Blokker, le magasin par lequel tout a commencé en 1896. Les autres enseignes du groupe (Intertoys[1], Maxi Toys, Xenos, Big Bazar et Leen Bakker) vont être vendues. Ce changement de stratégie entraînera, dans les temps à venir, la disparition de 1 900 emplois.

À l’heure actuelle, Blokker Holding se concentre, avec sept enseignes, sur trois marchés : ‘articles ménagers’, ‘jouets’ et ‘maison’. Mais, dans un marché qui devient de plus en plus compétitif et avec des clients de plus en plus exigeants, les chaînes de magasins doivent innover en permanence pour rester pertinentes et intéressantes. La rapidité, flexibilité et combattivité commerciale nécessaires exigent une plus grande concentration. C’est pourquoi Blokker Holding va se concentrer à l’avenir sur une seule chaîne de magasins : Blokker. Cela permettra de maintenir et de renforcer la position dominante du segment ‘articles ménagers’. Blokker Holding prévoit de vendre les autres enseignes à d’autres parties, où elles recevront l’attention nécessaire pour rester pertinentes pour le client et se développer.

 

Points principaux :

  • Blokker poursuit la transformation :
  • Le déploiement du Nieuwste Blokker (le tout nouveau Blokker) - se poursuit, de sorte qu’en 2018, il y ait un réseau national de plus de 400 magasins innovants aux meilleurs emplacements et entièrement reliés à Blokker.nl.
  • Jusqu’à avril 2018, Blokker fermera environ 100 magasins. Il s’agit de magasins structurellement en perte et qui se trouvent pour la plupart à des endroits non rentables pour Blokker.
  • L’assortiment, les prix et la disponibilité des produits seront améliorés.
  • L’approvisionnement des magasins Blokker se fera à partir d’un seul centre de distribution à Geldermalsen. Les activités au CD de Mijdrecht seront achevées progressivement. Le e-CD de Gouda restera en activité pour répondre à la forte croissance des commandes en ligne.
  • Blokker Belgique améliore également son réseau de magasins et ses résultats commerciaux. L’intention de fermer 69 magasins a déjà été annoncée en février.
  • Nextail – l’organisation florissante du commerce en ligne de Blokker Holding – reste un moteur puissant des commandes en ligne et du e-commerce pour Blokker aux Pays-Bas et en Belgique et – selon toute probabilité – pour les enseignes à vendre et les éventuelles parties externes.
  • Marskramer continue comme formule de franchise. Les quelque 100 magasins propres restants seront fermés.
  • Blokker Holding cherche de nouveaux propriétaires pour cinq autres enseignes – Intertoys (Intertoys/Bart Smit/Toys XL), Maxi Toys, Xenos, Big Bazar et Leen Bakker.
  • Une partie des collaborateurs du siège de la holding seront replacés au sein des enseignes. Les autres fonctions seront supprimées progressivement et disparaîtront à terme.
  • Les fermetures de magasins chez Blokker et Marskramer, le déplacement des activités logistiques de Blokker et la fermeture progressive du siège entraîneront, sur une période de deux ans, la suppression d’environ 1 900[2] emplois. Les détails concernant les magasins à fermer et les conséquences pour le personnel seront élaborés dans les mois à venir. Blokker Holding s’est accordé avec les organisations syndicales sur un plan social qui permet aussi de créer un filet de sécurité pour les collègues qui perdent leur emploi. L’intention est de vendre les autres enseignes ‘dans leur intégralité’. Leurs collaborateurs seront alors repris par les nouveaux propriétaires. Environ 13 500 personnes travaillent dans les enseignes qui doivent être vendues, aux Pays-Bas et à l’étranger.
  • Le Comité Central d’Entreprise ou les comités d’entreprise des filiales individuelles seront consultés au sujet des mesures annoncées.
  • Les actionnaires soutiennent ces projets. Blokker Holding est une entreprise financièrement saine qui dispose des financements suffisants pour mener à bien ces projets.
  • Les mesures annoncées pèseront, dans les années à venir, sur les résultats nets. On prévoit aussi, dans les années à venir, une perte nette. Le rapport annuel et les comptes annuels de 2016 seront publiés en juin.

 

Nous sommes tout à fait conscients que cette annonce aura un profond impact sur nos collaborateurs. Des emplois vont être supprimés chez Blokker, Marskramer et au siège de la holding. C’est une décision drastique pour nos collègues qui s’engagent à fond chaque jour pour servir nos clients et contribuer en coulisse à la modernisation au sein des différentes enseignes. Des mesures drastiques mais nécessaires qui permettront à Blokker, avec un bon assortiment, d’être et de rester important pour ses clients en ligne et dans les magasins. Et nous sommes convaincus que nos autres enseignes auront un bel avenir devant elles avec un nouveau propriétaire 
Casper Meijer, PDG de Blokker Holding

[1] Intertoys = Intertoys, Bart Smit et Toys XL

[2] Indicatif : des 1 900 emplois qui, selon les prévisions, seront supprimés au sein du groupe, la majeure partie concerne Blokker et Marskramer (Blokker aux Pays-Bas et le CD de Mijdrecht environ 800 et Marskramer environ 550).